Panser les blessures des enfants qui ont vécu la guerre de l’Artsakh

Taline Kochayan est une arménienne de France mais également un membre de l’initiative Charjoum qui, traduit de l’Armenienm signifie “Mouvement”. Charjoum a durant la guerre apporter une aide humanitaire aux personnes déplacées de l’Artsakh. Avec la fin de la guerre, l’organisation poursuit ses actions humanitaires. Cet été, c’est un camp de loisirs pour les enfants de l’Artsakh à Erevan qui a été organisé.