Les Arméniens sortent les seaux d’eau pour la fête de Vardavar

Chaque année, les Arméniens se rafraichissent le temps d’une journée pendant la saison chaude de l’été. La tradition porte le nom de Vardavar. Pendant cette fête, l’eau est à l’honneur. Vardavar, c’est l’art de se faire tremper dans les rues et les cours et de tremper en retour. Parfaits inconnus, passants, amis et membres de la famille confondus. Bref, tous ceux qui se trouvent sur le chemin! Dans les temps anciens, Vardavar était une fête païenne. A cette occasion, les Arméniens célébraient Astghik, la déesse arménienne de l’eau, de la fertilité et de l’amour. Après l’adoption du christianisme comme religion d’Etat, l’Arménie a tout de même préservé cette fête. Pour justifier sa préservation, l’Église apostolique arménienne a identifié Vardavar avec la Transfiguration de Jésus et l’a incorporée dans l’une de ses cinq fêtes. Vardavar est désormais célébré chaque été dans toute l’Arménie. Les jeunes se munissent de seaux d’eau et campent à proximité des fontaines des étangs et autres points d’eau. Certains préfèrent se positionner en hauteur sur leur balcon. D’autres font même usage de tuyaux d’arrosage. La chose la plus importante à retenir est qu’à Vardavar, personne n’est en sécurité : assurez-vous de laisser vos beaux vêtements à la maison! Vardavar a lieu chaque année 14 semaines après Pâques. Cet été, elle prendra place le 7 juillet. Amusement garanti!

leave a reply